Châtaignier

Imprimer
ChâtaignierCarte d'implentation essence : Châtaignier

Carte d'identité

Ressource en Basse-Normandie :
Disponibilité modérée – 5% du volume de bois sur pied
Manque de valorisation locale  
350 m3 de sciage produit en 2010 (enquête EAB DRAAF)

Aspect :
Brun jaunâtre, légèrement veiné, fil droit, grain grossier
Aubier peu distinct (blanc jaunâtre)

Séchage :
Séchage artificiel lent et relativement difficile

Qualité :
Résistant en extérieur, Aptitude au fendage, Bonne résistance mécanique
Duramen non-imprégnable – Aubier moyennement imprégnable
Bois qui se cintre bien

Bois dur et mi-lourd

Finition :
Finition facile
Bois tannique
Risque de corrosion des métaux ferreux en milieu humide  (nécessité de quincailleries galvanisées)

Durabilité :
Classe d’emploi :
Sans aubier & sans traitement : 1,2,3a,3b,4
Avec aubier & avec traitement adapté : 1,2,3a,3b,4

Resistance aux insectes xylophage : oui
Résistance aux termites : non

Pour plus de détails, se référer au fascicule de documentation FD 20 651

Utilisations :

Charpente
Ossature bois
Bardage
Menuiserie
extérieure
Menuiserie
intérieure
Parquet
Terrasse
Mobilier urbain
Ameublement
Emballage
ST
ST
ST
ST
ST
ST
ST*
ST*
ST
x

ST = sans traitement ; AT = avec traitement ; x =  pas d'utilisation courante               
N.B. : Attention, ce tableau présente les cas généraux. Ainsi, un bois durable avec une présence d'aubier trop importante devra être traité.
* pour ne pas faire usage de traitement il faudra adapter la conception pour éviter les pièges à eau.

Conseils & Astuces

Le tanin
Le châtaignier est un bois tannique. Si après séchage il perd une part significative de tanin, celui-ci continuera de s’écouler en extérieur quelques temps, lessivé par les eaux de pluie.
Des traitements peuvent être appliqués sur le bois au préalable pour limiter ce phénomène mais il est plus simple de l’anticiper en veillant à ce que les supports sous le bois ne soient pas sensibles aux coulures (pierres blanches, …). Lorsque le tanin aura était lessivé, vous pourrez nettoyer le bois pour éliminer les traces de coulures.

Particularités régionales

Un bois de taillis peu transformé en région
Le châtaignier a surtout était planté dans des taillis. Ce sont des arbres de section petite à moyenne. Leur utilisations locales étaient principalement destinées au bois de chauffage ou aux piquets de clôture tandis que les plus beau bois partaient à l’exportation.
Avec l’essor du bois construction et compte tenu des qualités de cette essence, des entreprises locales proposent maintenant des produits pour l’aménagement extérieur notamment en couverture (bardeaux).
En Normandie, le châtaignier présente une disponibilité en bois d’œuvre estimée à 40 000 m³ par an soit près de 2,5 fois la récolte 2006. (Source étude ressource CRPF)

Des qualités mécaniques pas encore reconnu
Les utilisations traditionnelles du châtaignier en structure prouvent ses performances de résistance. Malgré tout, cette essence n’a pas encore fait l’objet d’une caractérisation de ses résistances mécaniques ce qui ne lui permet pas d’être présente dans la norme de classement des bois de structure.

Pour la petite histoire
Le châtaignier se prête bien à l’utilisation en bardeaux (ou tuile de bois). Le Mont-Saint-Michel en est un bel exemple puisqu’il présente de nombreuses toitures recouvertes avec cette essence.

Le châtaignier a la particularité d’être un bon répulsif contre les araignées. 

Exemples de réalisation

Produits disponibles dans cette essence

Débits :
Plot , Avivé / Frise , Bois Equarri et Bois Rond

Bois de Structure :
Bois de charpente feuillus

Revêtement Extérieur :
Bardage

Aménagement Extérieur :
Lame de terrasse , Piquet - Poteau , Clôture et Traverse paysagère

Aménagement Intérieur :
Plancher / Parquet , Lambris , Plinthe , Moulure , Lambourde pour Parquet et Plan de travail

Autres produits :
Pavés de Bois et Dosses

Pour aller plus loin